top of page

L’île de Caprera

L’île de Caprera fait partie de l’archipel de la Maddalena, au large de la côte nord-ouest de la Sardaigne. C’est un morceau de terre presque sans hauteur, avec une végétation méditerranéenne de garrigue et maquis et des plages de sable blanc le long de ses 34 km de côtes. Acquise par Giuseppe Garibaldi, Caprera à été la dernière demeure du révolutionnaire italien, né à Nice. Longtemps terrain et base militaire, ce qui l’a préservée, est aujourd’hui un lieu superbe relié à l’île de Maddalena.


Caprera, bien qu’étant une île, est reliée à l’île de la Maddalena par un pont terrestre artificiel, ce qui facilite une visite pour découvrir les criques presque vierges et plonger en profitant de ses fonds marins. L’une des plus belles plages se trouve dans la baie de Cala Brigantina, sous le mont Teialone.


Sur la côte ouest de l’île, à côté des anciens bâtiments militaires de Stagnali, se trouve la réserve naturelle de Caprera. Au sud nous nous profiterons des vues sur Porto Palma et la petite île de Porco.


La côte nord-ouest offre également d’autres destinations intéressantes. Parmi elles les criques Napoletana et Caprarese, Cala Serena et Isola degli Italiani, ainsi que Cala di Garibaldi, qui a tendance à avoir plus de trafic touristique. Cala Napoletana est une autre plage qui ressemble au paradis, au nord de l’île de Caprera, à laquelle on accède par un chemin de terre.


Les plages de la zone orientale sont moins accessibles et ont de petites criques accessibles que par la mer. Parmi elles, la Cala Coticcio est une des plus belles.

En 1981, l’île de Caprera est sortie du contrôle militaire pour devenir une réserve naturelle. Ouverte aux touristes qui viennent sur ses plages et à la recherche dans la maison-musée de l’un des héros italiens, Giuseppe Garibaldi, Garibaldi a passé ses dernières années confiné ici.






Posts récents

Voir tout
bottom of page