top of page

Passer du rêve à la réalité...

sognudimare
Croisières catamaran à la semaine
Week-end en catamaran avec une nuit à bord
Promenades en mer à la journée

 © 2024 sognudimare. Croisières catamaran Corse / Sardaigne / Grèce & Caraïbes - CGV - Mentions légales

Siret 45138736900031 - APE 52.22Z - TVA intracommunautaire FR21451387369 - RC PRO n°121801192-11 PANTAENIUS

Vous souhaitez nous appeler en direct ?

Vous avez des questions concernant nos prestations maritimes ?

Contactez-nous au 07 62 45 74 42

Ou envoyez votre demande par mail

sur notre page contact

Découvrez également notre BLOG

Site e-commerce avec paiement sécurisé

  • Instagram
  • Facebook
  • Linkedin
  • Youtube
  • TripAdvisor

Pour vous assurer confort

& sécurité

Marie-Galante

Marie-Galante est une île dépendant de la Guadeloupe, un territoire d'outre-mer français situé dans la mer des Caraïbes. L'île, également surnommée "la Grande Galette" en raison de sa forme circulaire et de son terrain plat, est parsemée de champs de cannes à sucre et d'anciens moulins. Des plages, comme celle de la Feuillère, sont protégées par un système de récif corallien. Château Murat, sur la côte sud, est une plantation de cannes à sucre du XIXe siècle dotée d'un moulin, d'un musée et de bâtiments restaurés.


La communauté de communes de Marie-Galante, qui réunit les trois communes de l'île, est la première communauté de communes de l'histoire de l'Outre-Mer. Marie-Galante est adhérente à la charte Pays qui favorise l'action coordonnée des communes la composant et valorise la production locale. Tout comme dans le reste de l'archipel guadeloupéen (Grande-Terre, Basse-Terre, Les Saintes, La Désirade) la langue officielle est le français et la langue de l'île est le créole marie-galantais.


Toponymie

Les Amérindiens nomment l'île Aïchi ou Aulinagan, signifiant « terre à coton », en langue caraïbe. Elle fut également appelée Touloukaera, « île abondante en crabes touloulou », en langues caraïbes.

Lors de son second voyage, le 3 novembre 1493, Christophe Colomb la dénomme, dans son journal de bord, Maria Galanda, du nom de la caravelle amirale, qui porte également le nom de la Santa Maria.




Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page